ASSOCIATION HENRI LAGRANGE

Plan International d'Entraide SIEPS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ANTIAMÉRICANISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
azur
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: ANTIAMÉRICANISME   Ven 28 Avr - 17:26

ANTIAMÉRICANISME

L'image des Etats-Unis s'est sérieusement dégradée dans le monde


New York (Nations unies)

En termes d'image, personne ne semble avoir gagné à la guerre en Irak. Selon le dernier sondage du Pew Research Center, un centre de recherches indépendant de Washington, portant sur 16 000 personnes dans 20 pays, la guerre a fait des "dégâts collatéraux" importants dans l'opinion mondiale : elle a encore fait reculer l'image des Etats-Unis, élargi le fossé entre Washington et ses alliés, accentué le ressentiment dans le monde arabe, amoindri le soutien à la lutte antiterroriste et érodé le soutien du public pour "les piliers de l'ordre international" que sont l'ONU et l'OTAN depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Une figure, cependant, n'en ressort pas amoindrie : celle d'Oussama Ben Laden. Dans plusieurs pays musulmans, une majorité d'habitants déclarent lui faire "modérément ou tout à fait confiance" pour "faire ce qui est juste dans les affaires internationales". En territoire palestinien, Ben Laden arrive au premier rang des leaders "de confiance". Au Maroc et en Jordanie, il est placé au second rang (derrière Jacques Chirac). En Indonésie, il arrive en troisième position.

ANTIAMÉRICANISME

Intervenant après celle de décembre 2002 sur les "attitudes globales" dans 44 pays, cette nouvelle étude, qui a été réalisée du 28 avril au 15 mai, a été commentée, mercredi 4 juin à New York, par Andrew Kohut, le directeur du Pew Center, et Madeleine Albright, l'ancienne secrétaire d'Etat de Bill Clinton et directrice du projet.

Dans sept pays seulement sur les 20 étudiés (plus les territoires palestiniens), une majorité d'habitants ont une opinion favorable des Etats-Unis : Israël (79 %), la Grande-Bretagne (70 %), le Koweït (63 %), le Canada (63 %), le Nigeria (61 %) l'Australie (60 %) et l'Italie (60 %).

En Europe, dans les pays où l'opinion était majoritairement opposée à la guerre, les chiffres sont moins négatifs qu'en mars, au plus fort du bras de fer à l'ONU, mais encore très inférieurs à ceux de 2000. 43 % des Français ont une bonne opinion des Etats-Unis contre 31 % en mars mais 63 % il y a un an.

Les Européens souhaitent néanmoins prendre leurs distances en matière de sécurité avec Washington.

Même en Corée du Sud, l'opinion est désormais majoritairement antiaméricaine : 58 % y ont été déçus par la faiblesse de la résistance irakienne. En Russie (45 % de déçus par cette absence de résistance) et au Brésil, le taux d'opinion favorables aux Etats-Unis a pratiquement chuté de moitié.

Interrogés sur ce qui "fait problème avec les Etats-Unis", une majorité d'interviewés, de l'Espagne, au Brésil, au Canada, et même à l'Italie ou la Grande-Bretagne, répondent "principalement le président George W. Bush"de préférence à "l'Amérique en général". A l'exception de la Corée du Sud, où 72 % choisissent le pays en général et 20 % son président.

Dans le tableau de la confiance accordée aux leaders, M. Bush enregistre des scores peu flatteurs :

ses propres concitoyens font plus confiance à Tony Blair (51 % contre 49 %). Jacques Chirac, lui, a toute la confiance des Allemands (84 %) alors que les Américains lui préfèrent nettement le premier ministre israélien Ariel Sharon.

A l'inverse, l'opinion des Américains sur la France s'est complètement retournée : 79 % avaient l'an dernier une opinion favorable de la France. Maintenant, 60 % ont plutôt une opinion négative.

"MENACE MILITAIRE"

Dans le monde islamique, la chute est encore plus brutale.Alors que le sentiment antiaméricain affectait plutôt le monde arabe, il s'est étendu à l'ensemble des pays musulmans, a relevé M. Kohut.

Depuis l'été dernier, les opinions favorables aux Etats-Unis en Indonésie sont passées de 61 % à 15 %. Le soutien parmi les musulmans du Nigeria s'est pareillement effondré (de 71 % à 38 %). 15 % seulement des Turcs (contre 52 % en 2000) ont une bonne image de l'Amérique.

La quasi-unanimité des Jordaniens et des Palestiniens se déclarent antiaméricains (99 % et 98 %). Dans ces pays, les Etats-Unis sont perçus comme une menace.

Au Nigeria et au Pakistan, 72 % des interrogés se déclarent inquiets ou très inquiets de ce que les Etats-Unis pourraient devenir "une menace militaire pour leur communauté". Il en va de même pour 71 % des Russes et des Turcs

Même au Koweït, pays allié, 53 % des habitants se font l'écho de telles inquiétudes. .

Contredisant la thèse française d'une légitimité "renforcée"pour les Nations unies, le sondage indique enfin que l'ONU est "une victime importante"du conflit. Alors que plus d'une moitié des habitants en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne ou même aux Etats-Unis, pensaient, en mars encore, que les Nations unies continuaient "de jouer un rôle important dans le règlement des conflits internationaux", le sondage de mai fait apparaître une chute spectaculaire dans les réponses à la même question : ils ne sont plus que 37 % en France à penser que l'ONU joue un rôle important dans la sécurité collective (18 points de moins) ; 34 % aux Etats-Unis (-20 points) et 46 % en Allemagne (-27).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ANTIAMÉRICANISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASSOCIATION HENRI LAGRANGE :: MONDIALISATION-
Sauter vers: