ASSOCIATION HENRI LAGRANGE

Plan International d'Entraide SIEPS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le nouvel ordre mondial

Aller en bas 
AuteurMessage
savignac
Bavard
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 06/08/2005

MessageSujet: Le nouvel ordre mondial   Jeu 1 Déc - 11:01

Le Nouvel Ordre Mondial






L'expression "le nouvel ordre mondial" désigne par définition l'alignement idéologique et politique des gouvernements et organismes mondiaux, en opposition à l'ancien ordre mondial; les choix et idées des dirigeants mondiaux d'avant les derniers grands changements, avant la dernière grande guerre par exemple. L'ordre mondial est un concept plus ou moins fixe, qui est en constant changement. L'ancien ordre mondial a déjà été nouveau, tout comme l'actuel vieillira.

Mais le nom "Nouvel Ordre Mondial", "New World Order" en anglais, ou "Novus Ordo Seclorum" en Latin, signifie bien d'avantage que l'alignement mondial actuel et apparent. Il identifie une doctrine idéologique et politique précise progressant depuis longtemps : le communisme global ou, dit autrement, l'effort pour la mise en place d'un gouvernement mondial.

Bien que le terme ne désigne pas directement une organisation reconnue, il pointe bel et bien vers le pouvoir en place, mais souvent celui qui se trouve derrière les rideaux, loin des feux de la rampe. Il s'agit de gens de tous les domaines de l'élite, qui croient en la supériorité absolue de certaines idées sur d'autres, de même qu'au droit des "plus forts" de diriger et de choisir pour tous.

De l'aveu même des individus adhérant à cette philosophie élitiste, les dirigeants doivent maintenant choisir pour le futur : choisir d'établir un ordre qui sera facile à gérer, qui sera rentable, et où bien sûr ils se réservent le pouvoir. Tous les dirigeants savent que ceci leur sera profitable, et que seul un changement majeur et radical dans la pratique de la politique sur cette planète peut empêcher cette instauration. La disparition de la dualité politique mondiale de type communisme vs capitalisme mène inévitablement vers cette globalisation et assimilation de la culture, des politiques, et pire, des idées. Certains citoyens ont d'ailleurs déjà pris position contre une petite facette de cet élitisme, la mondialisation.

Mais l'instauration d'une politique globale laisse planer des dangers encore pires que la "globalisation des marchés", surtout que contrairement à ce qui nous est montré du processus de mondialisation, il ne s'effectue pas avec les lois du libre marché capitaliste, mais plutôt avec des structures de lois de type communiste.

En d'autre terme, la mondialisation actuelle est effectuée dans le but de nous amener dans une structure où le gouvernement a le pouvoir sur les individus, plutôt que dans une structure où les individus ont le pouvoir sur le gouvernement, tel que proclamé et défendu par les Patriotes du monde entier. L'argent au service des Hommes et non les Hommes au service de l'Argent!

La concentration actuelle de gens au pouvoir partageant cette idéologie est particulièrement alarmante, et nous amène à réfléchir sur la véritable nature du système politique dit "démocratique". Les changements actuels dans les législations des pays pour s'uniformiser entre eux se font au détriment des droits civils et humains, alors que la globalisation augmente, en même temps que les profits et le pouvoir pour l'élite.

Presque toutes les organisations internationales ou nationales servent maintenant les intérêts d'un Nouvel Ordre Mondial. Les gouvernements nationaux eux-mêmes, l'Union Européenne, l'OTAN, le G7, le G8, le G20, le Quartet, le FMI, la Banque Mondiale, et bien sur l'ONU et ses filiales (et de nombreux autres), sont tous des outils de cette uniformisation, qui nous habituent peu à peu à une structure où un pouvoir central prend une décision, qui devient dès lors inévitablement applicable et effective sur l'entière surface du globe, sans possibilité de "recours".

Les 5% de gens détenant 95% des ressources ont des intérêts politiques bien différents des 95% de gens détenant le dernier 5% des ressources. C'est dans cette optique que désire s'instaurer le futur ordre mondial, le gouvernement global.

Autour des tables rondes du pouvoir, on en est à cette page de l'agenda depuis des siècles. Derrière les portes closes, l'élite planifie une structure qui permet et permettra, grâce à la guerre, l'inflation, le terrorisme et d'autres variables créées de toutes pièces, d'assurer les profits et le pouvoir à ses descendants. Mais à quel prix pour nous?

Bien que la quête personnelle du pouvoir est un moteur puissant pour cet établissement mondial, les groupes d'influences ont joué le rôle principal dans le choix et l'imposition des politiques de par le monde. Les plus connus, pour ne pas dire le plus notoires, sont : le "Concil On Foreign Relations" (CFR), la Commission Trilatérale, le Club des 300, le Club de Rome, les "Skulls and Bones", etc.

Dans ce mélange méconnu d'influences, aussi secrètes que non pertinentes au bien-être des peuples, l'appartenance économique, politique et idéologique côtoie de façon alarmante l'appartenance sociale, philosophique, religieuse, et émotionnelle, voir sectaire, et même occulte.


Devant cette réalité de plus en plus présente, mais de moins en moins dénoncée, notre âme patriote, celle prônant la souveraineté des idées et des individus sur les gouvernements, nous appelle à dénoncer cette rapide escalade du contrôle et l'effritement des droits individuels.

Dénoncer l'avènement d'un Nouvel Ordre Mondial n'a rien de conspirationniste, même si c'est ce que les médias portant le message des élitistes tentent de nous faire croire. S'inquiéter de nos droits communs en tant que collectivité est plus que notre droit sacré, il s'agit de notre responsabilité face à ceux qui nous ont donné la vie, et face à ceux à qui nous la donnerons.

Ne laissez jamais aucun individu ou organisation vous dire le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hiram
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 08/08/2005

MessageSujet: Re: Le nouvel ordre mondial   Jeu 1 Déc - 14:23

Citation :
Dénoncer l'avènement d'un Nouvel Ordre Mondial n'a rien de conspirationniste, même si c'est ce que les médias portant le message des élitistes tentent de nous faire croire. S'inquiéter de nos droits communs en tant que collectivité est plus que notre droit sacré, il s'agit de notre responsabilité face à ceux qui nous ont donné la vie, et face à ceux à qui nous la donnerons.

Evidemment que ces médias pour la plupart à la solde et la botte des puissances financières et des marchands de mort, ne vont pas aller en contredisant leurs maîtres, et dévoiler ainsi le pot aux roses. Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
londre
Nouveau


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: La Dictature de l'argent   Ven 2 Déc - 10:36

Cette mondialisation n'est rien d'autre que le retour en force du capitalisme sauvage du 19ème siècle mis à mal par les diverses révolutions. La chute de régime soviétique a permis aux grandes féodalités financières de reprendre ce qu'elles ont été obligées de donner au "petit peuple" pour survivre durant l'expension du communisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin
Invité



MessageSujet: Paix   Lun 19 Déc - 16:16

Lettre à George W. Bush











Monsieur le Président,

Dites la vérité au peuple, Monsieur le Président, au sujet du terrorisme. Si les illusions au sujet du terrorisme ne sont pas détruites, alors la menace continuera jusqu'à notre destruction complète.

La vérité est qu'aucune de nos nombreuses armes nucléaires ne peut nous protéger de ces menaces. Aucun système "Guerre des Étoiles" (peu importe la technique de pointe, ni combien de milliards de dollars seront gaspillés dans ces projets) ne pourra nous protéger d'une arme nucléaire transportée dans un bateau, un avion ou une voiture louée.

Aucune arme, ni de votre arsenal, ni un centime des 270 millions de dollars gaspillés chaque année dans le dénommé "système de défense" ne peut éviter une bombe terroriste. C'est un fait militaire. En tant que lieutenant-colonel à la retraite et dans de fréquentes conférences au sujet de la sécurité nationale, j'ai toujours cité le Psaume 33 : "Un roi n'est pas sauvé par son armée puissante, comme un guerrier n'est pas sauvé par sa vigueur".

La réaction évidente est : "Alors que pouvons-nous faire ? N'existe-t-il rien, que nous puissions faire pour garantir la sécurité de notre peuple ?" Si ! Mais pour entendre cela, il faut savoir la vérité sur la menace.

Monsieur le Président, vous n'avez pas dit la vérité sur le "pourquoi" nous sommes la cible du terrorisme, quand vous avez expliqué pourquoi nous bombarderions l'Afghanistan et le Soudan. Vous avez dit que nous étions la cible du terrorisme, parce que nous défendions la démocratie, la liberté et les droits humains dans le monde. C'est absurde, Monsieur le Président.

Nous sommes la cible des terroristes, parce que, dans la plus grande partie du monde, notre gouvernement a défendu la dictature, l'esclavage et l'exploitation humaine. Nous sommes cible des terroristes, parce que nous sommes haïs, et nous sommes haïs, parce que nous avons fait des choses odieuses.

En combien de pays des agents de notre gouvernement ont-ils chassé des leaders par leurs peuples, en les remplaçant par des dictateurs militaires, des marionnettes désireuses de vendre leur propre peuple à des groupes américains multinationaux ? Nous avons fait cela en Iran, quand les Marines et la CIA ont déposé Mossadegh, parce qu'il avait l'intention de nationaliser l'industrie pétrolière. Nous l'avons remplacé par le Shah Reza Pahlevi et nous avons armé, entraîné sa garde nationale haïe, la SAVAK, qui a réduit à l'esclavage, brutalisé le peuple iranien, pour protéger les intérêts financiers de nos compagnies pétrolières. Depuis cela, est-il difficile d'imaginer qu'il existe, en Iran, des personnes qui nous haïssent ?

Nous l'avons fait au Chili, nous l'avons fait au Vietnam. Plus récemment nous avons tenté de le faire en Irak. C'est clair ! Combien de fois l'avons-nous fait au Nicaragua et dans d'autres républiques en Amérique Latine ?

Une fois après l'autre, nous avons destitué des leaders populaires, qui voulaient répartir les richesses de leur terre pour que le peuple les gère. Nous les avons remplacé par des tyrans assassins, qui vendaient leur propre peuple pour que - moyennant le paiement de sommes énormes pour engraisser leur compte bancaire privé - la richesse de leur propre terre puisse être accaparée par des sociétés telles que Domino Sugar, United Fruit Company, Folgers et d'autres semblables.

De pays en pays notre gouvernement a obstrué la démocratie, a étouffé la liberté et a piétiné les droits humains. C'est pour cela que nous sommes haïs dans le monde et c'est pour cela que nous sommes la cible des terroristes.

Le peuple du Canada jouit de la liberté et des droits humains, ainsi que le peuple de Norvège et de Suède. Avez-vous entendu dire que des ambassades canadiennes, norvégiennes ou suédoises aient été bombardées ? Nous ne sommes pas haïs parce que nous pratiquons la démocratie, la liberté et les droits humains. Nous sommes haïs parce que notre gouvernement refuse ces choses aux peuples du Tiers-monde, dont les ressources sont convoitées par nos groupes multinationaux. Cette haine que nous avons semée, se retourne contre nous en nous effrayant par le terrorisme, et, dans l'avenir, par le terrorisme nucléaire. Une fois que la vérité a été dite sur les raisons de cette menace et une fois qu'elle a été entendue, la solution devient évidente. Nous devons changer nos pratiques.

Nous libérer de nos armes nucléaires (même unilatéralement s'il le faut), améliorera notre sécurité. Changer drastiquement notre politique extérieure, la consolidera.

Au lieu d'envoyer nos fils et nos filles de par le monde, pour tuer des Arabes, en vue de prendre possession du pétrole, qui existe sous leur sable, nous devrions les envoyer pour reconstruire leurs infrastructures, fournir de l'eau potable et nourrir les enfants affamés.

Au lieu de continuer à tuer des milliers d'enfants irakiens tous les jours par nos sanctions économiques, nous devrions aider les Irakiens à reconstruire leurs centrales électriques, leurs stations de traitement des eaux, leurs hôpitaux, tout ce que nous avons détruit et ce que nous empêchons de reconstruire avec nos sanctions économiques...

Au lieu d'entraîner des terroristes et des escadrons de la mort, nous devrions fermer l'École des Amériques. Au lieu de soutenir la révolte, la déstabilisation, l'assassinat et la terreur dans le monde, nous devrions abolir la CIA et donner l'argent dépensé pour elle aux organismes humanitaires. En résumé, nous devrions être bons au lieu d'être mauvais. Qui alors essaierait de nous arrêter ? Qui nous haïrait ? Qui voudrait nous bombarder ? C'est cela, Monsieur le Président. C'est cela que le peuple américain a besoin d'entendre.





Robert Bowamn, archevêque de l'Eglise Catholique Unifiée
Revenir en haut Aller en bas
andré
Invité



MessageSujet: vous avez dit flexibilité?   Ven 7 Avr - 13:23

10 milliardaires inventifs
En savoir plus Ingvar Kamprad
Ingvar Kamprad, 79 ans
Le fondateur du groupe suédois IKEA est à la tête d'une fortune de 28 milliards de dollars. Fiche Pierre Omidyar, 38 ans
Cet informaticien franco-iranien installé aux Etats-Unis a révolutionné le web en inventant eBay. Fiche
Li Ka-Shing, 77 ans
Le fondateur du conglomérat hong-kongais Hutchison Whampoa est l'investisseur le plus influent d'Asie. Fiche Philip Knight, 68 ans
Ancien athlète, c'est avec son entraîneur qu'il créé en 1973, la marque de chaussures de sport Nike. Fiche
Michael Dell, 41 ans
Le créateur du groupe de micro-informatique en vente directe "Dell" possède 17,1 milliards de dollars. Fiche Ty Warner, 62 ans
Faire fortune avec des jouets, c'est possible : le milliardaire Ty Warner est le père des Beanie Babies. Fiche
Amancio Ortega, 70 ans
Le fondateur de Zara dirige le 3ème groupe textile mondial et est l'homme le plus riche d'Espagne. Fiche Oprah Winfrey, 52 ans
La reine du petit écran américain est aussi une businesswoman avertie, à la tête d'un empire médiatique. Fiche
Larry Page et Sergey Brin
Ces jeunes milliardaires ont fait fortune en inventant le moteur de recherche n° 1 mondial : Google. Fiche J.K. Rowling, 40 ans
Le succès planétaire de son héros Harry Potter a fait d'elle l'écrivain la plus riche du monde. Fiche
Revenir en haut Aller en bas
léon75
Invité



MessageSujet: réflexions   Ven 7 Avr - 16:33

Comparaison n’est pas raison certes ;

La naissance et l’évolution d’une idéologie n’est sans doute pas comparable avec une autre ayant déjà existée et évoluée dans un contexte différent. Pourtant nous assistons à une radicalisation qui pourrait conduire à un fanatisme puis basculer dans un extrémisme.

Si le fanatisme libéral devenait extrémiste, il se pourrait bien, à terme créer une jonction, un lien historique avec une autre doctrine dans un processus de pensées théorisées et appliquées.

La logique de la doctrine hitlérienne considérait comme "normal" le système de la solution finale des camps de concentration et d’extermination car, pour les théoriciens, dans le contexte qu’ils avaient bâti, existaient deux catégories d’êtres humains : Ceux qui devaient être asservis, dominés, humiliés, torturés et éliminés parce que de naissance et par comportement, ils étaient assimilés comme "inférieurs". Ceux qui devaient être les guides d’un nouveau monde, les dominants, les maîtres absolus régnant de fait sur le troupeau de l’ancien monde.

Ce groupe dominant avait "bonne conscience" de ses actes car il appartenait à un univers en mutation, univers isolé, imperméable et parallèle au monde antique.

La logique d’un système conduit ainsi, par glissements successifs à modifier les valeurs, à annihiler les sentiments, le libre arbitre, pour en arriver à justifier, voire à légitimer des solutions "intermédiaires" acceptables. Progressivement, un jour, elles deviennent, elles font partie de la conscience individuelle. Une conscience devenue totalement insensible aux valeurs humaines de type humaniste, à la souffrance d’autrui, à la simple pitié, à la personne humaine.

L’homme est chosifié, devient une énergie consommable, une marchandise, un objet utile ou inutile que l’on exploite, que l’on exclue, que l’on rejette et dont, en fin de compte on cherche à se débarasser après l’avoir évacuer de la perception de sa conscience, sans autre forme de procès.

Cela sans scrupules, sans remords, parce que c’est "logique" dans un contexte donné, admis dans un système, dans un système admis. Cela parce qu’il y a eu "évolution" d’une autre forme de normalité et qu’elle a généré des valeurs qui sont devenues fondements moraux d’individus, de groupes de personnes à l’intérieur d’une société fabriquée sur mesure.

C’est l’émergence d’un nouveau socle, d’un référentiel fondu dans l’inconscient collectif.

Dans ces conditions, les notions traditionnelles du bien et du mal sont bien dérisoires, aléatoires face au glissement de terrain idéologique d’un tel phénomène psychosociologique. Le danger est à ce point gravissime, quand toute bonne foi, toute une partie de population perd le sens des réalités de valeurs universelles que des siècles avaient patiemment forgées.

Si aujourd’hui il existe encore des normes au delà desquelles le basculement social est pathologique, qu’en sera t-il demain si l’édifice de la normalité se délite et finit par s’inverser ? Je n’ose penser que ce scénario puisse devenir notre quotidien dans un avenir bien trop proche à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouvel ordre mondial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouvel ordre mondial
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE NOUVEL ORDRE MONDIAL
» la jupe .. nouvel etendard !!??
» Mondial-tv
» Réveillon nouvel an 2008
» Peut-on soutenir l'idée de construire un nouvel aéroport ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASSOCIATION HENRI LAGRANGE :: TRIBUNE LIBRE-
Sauter vers: