ASSOCIATION HENRI LAGRANGE

Plan International d'Entraide SIEPS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contre le sordide, l’esprit de résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cathare
Invité



MessageSujet: Contre le sordide, l’esprit de résistance   Mer 18 Mai - 14:25

Contre le sordide, l’esprit de résistance
Ces dernières semaines, entre le corps jamais montré de Ben Laden et DSK, la mine patibulaire, le regard furieux et les mains menottées, l’information est officiellement devenue un divertissement.

Difficile de ne pas parler de cet autre festival de Kahn qui tient la planète et la finance en alerte. Difficile de résister à cette information quand l’intrigue semble tout droit sortie d’une série B ou d’un mauvais film porno, quand le protagoniste principal choisi d’être défendu par l’avocat de Michael Jackson et quand la victime supposée est emblématique de l'Amérique qui se lève super tôt. Dans cette saga « DSK contre la femme de chambre », pendant symbolique à la saga « la finance contre les invisibles », devant la chute de notre ex futur président, difficile de ne pas penser à la réaction d’effroi de nos élites politiques : un homme vient de mordre la poussière. Et maintenant, à qui le tour ?

En voyant tout ce cirque chroniqué à la seconde sur twitter, difficile de ne pas penser à cette phrase de David Lynch : « le monde est cruel à l’intérieur et cinglé en surface »… à moins que cela ne soit l’inverse. Mais pourquoi au juste ? Comment en sommes-nous arrivés là, c’est-à-dire si bas, si loin dans le sordide, eux dans l’écran, nous obnubilés par l’écran ? Et comment on en sort ? Il faudrait peut être commencer par regarder ailleurs…

Il y avait par exemple ce week-end un autre évènement qui lui, faute de cameras, est passé à la trappe. En lieu et place d’une suite de grand hôtel, il y avait un plateau de conifères, des crocus et des cailloux. En lieu et place des sirènes de Midtown, il y avait la pluie qui glace, la mémoire lourde et un podium face à la montagne. En lieu et place de New York, New York, il y avait … Thorens-Glières, Haute Savoie. En lieu et place des tout puissants qui ne maîtrisent plus grand chose, il y avait les derniers résistants - réunis autour de Stéphane Hessel, star du jour, mais pas que – ces résistants qui ont tenté de faire tout basculer, en 1944. Comme sur ce plateau des Glières. En lieu et place de l’argent qui rend fou, il y avait une certaine rage : l’esprit de résistance partagé par plusieurs milliers de personnes.

C’est bien cet esprit de résistance que l’association « Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui » veut défendre en organisant depuis 4 ans, ce rassemblement annuel. Contre Nicolas Sarkozy d’abord, qui a tenté en 2007 de récupérer cette mémoire de la Résistance à des fins électoralistes. Dans l’entre deux tours en 2007, il était venu sur le plateau des Glières dérouler quelques pas très télégéniques ; depuis il fait son pèlerinage annuel, jamais à la même date mais toujours accompagné d’une camera.

Esprit de résistance ensuite contre la « dégradation délétère des institutions mises en place à la Libération ». Ce week end, les « Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui » ont d’ailleurs lancé « l’appel aux jeunes générations pour définir un nouveau programme de résistance ». Dans la pollution sonore qui a entouré ce week end, il y a peu de chance qu’il ait été entendu. Dans quelques mois un éditeur en fera peut être un best seller à 3 euros – le « Indignez-vous » de Stéphane Hessel est issu d’un discours prononcé aux Glières en 2008.

L’appel plaide pour la sortie de notre régime présidentiel personnalisé. Il demande aussi « la garantie de la qualité du débat démocratique et la fiabilité des contre pouvoirs, en assurant la séparation des medias et des puissances de l’argent, comme en 1944 ». Il milite pour une « véritable démocratie sociale et économique, impliquant », nous y sommes, « l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ».



« Résister, c’est créer et créer c’est résister » conclut l’appel mais voilà, d’après Didier Magnin, président de l’association : « résister ne suffira pas à construire un avenir meilleur. Il faut aussi parler du bonheur et le revendiquer pour tous ». Et ça, le bonheur comme ciment sincère du vivre ensemble, quand vous y pensez vraiment, ce n’est pas du divertissement.


Revenir en haut Aller en bas
Cyruis00
Bavard


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Super forum   Mar 16 Oct - 17:38

Un forum est un journal personnel en effet mais surtout un lieu d’échange et de partage d’idées Bref, Merci pour ce magnifique partage, c’est très enrichissant.merci a vous et bon courage
voyance gratuit
Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contre le sordide, l’esprit de résistance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est quoi le "Blasphème contre le Saint-Esprit" ?
» Améthyste et contre effet ??
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» La flottille belgo-néerlandaise de lutte contre les mines
» A ceux qui sont Contre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASSOCIATION HENRI LAGRANGE :: PROGRAMME NATIONAL DE LA RESISTANCE-
Sauter vers: